Tout sur l'immobilier à Orléans et alentours
Louer un bien

7 questions pour tout savoir sur la location saisonnière

location saisonnière à Orléans

Vous ne savez pas encore à quel type de location dédier votre investissement immobilier ? Et si vous optiez pour la location saisonnière ? Il s’agit d’un type de location (meublée) à l’intention des gens de passage, pour une courte durée (entre une nuit et plusieurs semaines). Son nom vient du fait que les locataires sont souvent des touristes en visite durant la haute saison. Voici 7 questions pour tout savoir sur le fonctionnement de la location saisonnière à Orléans.

1) Quels sont les termes d’une location saisonnière à Orléans ?

Les termes d’une location saisonnière à Orléans diffèrent ce ceux d’une location immobilière classique. Ils dépendent en effet de votre situation. Si vous voulez louer votre résidence principale, il faut être propriétaire des lieux ou bénéficier du consentement écrit de ce dernier. Vous devez louer le bien pour une durée totale inférieure à 4 mois par an.

Si vous voulez réaliser un investissement locatif et louer toute l’année, vous êtes obligé de déclarer votre activité à la mairie, aux impôts, et éventuellement à la copropriété.

Pour la réalisation des diagnostics techniques, ils sont aussi obligatoires pour une location saisonnière. Seule petite différence : le diagnostic de performance énergétique (DPE) n’est pas à remettre immédiatement. Il doit être réalisé après les 4 premiers mois de location.

Enfin, sachez qu’une taxe de séjour est appliquée pour une location saisonnière à Orléans. Cette taxe s’élève à 0,80 € par nuit.

2) Quand demander le versement du loyer ?

Le montant d’une location saisonnière est fixé librement. Mais attention : si vous sous-louez votre logement en tant que locataire (en accord avec votre propriétaire), le montant du loyer doit être inférieur à votre propre loyer mensuel.

Pour ce qui est du mode de règlement et des dates, ils sont également libres. Vous pouvez demander un versement avant l’arrivée des locataires, ou dès le premier jour de location. En général, les plateformes de réservation en ligne (AirBnb…) versent le loyer au propriétaire le jour de l’arrivée de l’occupant.

3) Comment sont imposés les revenus d’une location saisonnière ?

Une location saisonnière à Orléans est une activité commerciale. Vos revenus sont donc imposés en tant que bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Le régime d’imposition dépend du montant de vos bénéfices, qui définit votre statut :

  • Revenus inférieurs à 32 100 € par an : régime micro-BIC. Vous bénéficiez en plus d’un abattement forfaitaire de 50 % pour couvrir vos charges.
  • Revenus supérieurs à ce montant : régime réel, avec possibilité de déduire vos charges.

4) Devez-vous imposer un nombre limité d’occupants ?

C’est recommandé, pour assurer que votre location saisonnière se passe normalement. C’est également une preuve de bon sens : si votre logement dispose des équipements et meubles pour accueillir un nombre limité de personnes, le confort et l’intégrité des lieux ne seront plus assurés si vous dépassez ce nombre.

Par exemple : si vous louez un appartement avec deux lits et deux chaises à un groupe de quatre étudiants, comment être sûr que votre appartement ne va pas être dégradé, accidentellement ou non ?

location saisonnière à Orléans

5) Faut-il prendre une assurance ?

Assurer votre logement pour une location saisonnière à Orléans n’est pas obligatoire, mais c’est recommandé. La responsabilité échoie de toute façon au locataire pour la période d’occupation de votre bien.

Si assurance il y a, elle doit donc être souscrite par le locataire, comme pour une location traditionnelle. L’occupant peut ajouter une garantie « villégiature » à son assurance habitation pour couvrir la durée de son séjour. Mais là encore, il n’y est pas obligé.

6) Faut-il dresser un état des lieux et rédiger un contrat de location ?

Ce n’est pas nécessaire si vous passez par une plateforme de réservation en ligne ou par une agence. Dans ces conditions, ce sont elles qui se chargent des formalités administratives et qui assurent la sécurité de la location.

Autrement, c’est obligatoire de rédiger un contrat locatif. Il doit absolument contenir une description du logement et le montant du loyer. Quant à l’état des lieux, il n’est pas indispensable. Mais, par précaution, il est préférable de dresser la liste de vos meubles et équipements, et de réaliser un état des lieux à l’arrivée et au départ de vos locataires.

7) Une location saisonnière à Orléans peut-elle être gérée par un professionnel ?

C’est tout à fait possible, et même souhaitable. Une location saisonnière est plus exigeante qu’une location traditionnelle. Surtout si vous voulez louer à longueur d’année : les locataires s’enchaînent à un rythme plus fréquent. Il faut pouvoir gérer les entrées et sorties, et donc vous rendre disponible. Sans parler de contrôler à chaque fois la bonne tenue des lieux. Et en cas d’impayés ou de dégradations, il va falloir s’en occuper. En déléguant la tâche à un professionnel de l’immobilier, vous ne risquerez plus de succomber à la crainte, à la fatigue ou au stress. Et au moins, vous aurez la garantie que le travail sera bien fait.

Êtes-vous décidé à vous lancer dans la location saisonnière à Orléans ?

Article écrit par:

Avatar

Responsable du Groupe le Cèdre immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer