Tout sur l'immobilier à Orléans et alentours
assurance habitation bailleur à Orléans
Louer un bien

Assurance habitation bailleur : quelles sont vos obligations ?

Si vous avez comme plan de mettre votre logement en location, cela ne se fait pas sans assurer le bien au préalable. Et le sujet ne concerne pas que vous. En plus de votre assurance habitation bailleur à Orléans, il faut aussi que votre locataire et la copropriété souscrivent une assurance. Un logement bien assuré, c’est la garantie d’une gestion locative sereine. Pour bien comprendre, voici les assurances auxquelles chacun doit souscrire.

L’assurance habitation bailleur à Orléans : une couverture facultative, mais essentielle

L’assurance habitation bailleur à Orléans n’est absolument pas une obligation pour vous, si vous louez un logement en propriété simple (comme une maison individuelle). Toutefois, songez qu’en cas d’accident ou de sinistre, vous êtes tenu pour responsable dans ce cas. Prendre une assurance est donc vivement recommandé, afin de couvrir vos arrières.

Pour vous assurer, l’assurance propriétaire non-occupant couvre le minimum basique. Votre logement est ainsi protégé via la garantie sur la responsabilité civile, ainsi que la garantie sur la protection des biens mobiliers et immobiliers en cas de sinistre.

Vous avez le droit d’ajouter des garanties supplémentaires à votre assurance habitation bailleur à Orléans. Cela dépend de ce qui vous semble le plus judicieux. Par exemple, vous pouvez rajouter :

  • Une protection juridique. Cela couvre vos dépenses en cas de litige sur votre responsabilité.
  • Une garantie loyers impayés. Vous n’êtes jamais à l’abri d’un mauvais payeur.
  • Si vous louez un logement meublé, une garantie sur les biens mobiliers.
  • Une garantie loyers pendant travaux. C’est pratique si vous devez faire réaliser des travaux vous empêchant de louer pendant plusieurs semaines ou mois. Ainsi, vous êtes dédommagé pendant ce temps.
  • La garantie contre la vacance locative. En cas d’absence prolongée de locataire, vous êtes indemnisé.

L’assurance habitation : une obligation pour le locataire

L’assurance habitation bailleur à Orléans n’est pas obligatoire. Mais votre locataire, lui, doit s’assurer s’il loue un logement vide. Il n’a pas le choix, c’est la loi. S’il s’agit d’un logement meublé, il n’est pas forcé de prendre une assurance habitation locataire, mais si un sinistre survient, sa responsabilité sera engagé. S’assurer reste donc fortement conseillé.

S’il veut pouvoir louer, votre locataire doit vous présenter une attestation annuelle émanant de l’assureur. Rappelez cette obligation dans votre bail. Son assurance habitation doit au minimum couvrir les risques locatifs. La garantie de base concerne la responsabilité civile, ce qui permet de se couvrir en cas de sinistre.

Si votre locataire ne s’assure pas, vous pouvez prendre une assurance pour lui. Reportez-en ensuite le montant sur le montant du loyer. Vous pouvez faire la même chose pour couvrir un occupant à titre gratuit.

assurance habitation bailleur à Orléans

L’assurance habitation en copropriété

Vous louez un logement situé sur une copropriété (immeuble d’appartements ou copropriété horizontale). Dans ce cas, le syndic de copropriété doit lui aussi souscrire une assurance habitation. On appelle cela une assurance habitation collective. Elle doit contenir au moins deux garanties :

  • Garantie dommages des biens pour l’immeuble ;
  • Responsabilité civile de la copropriété.

La particularité de cette assurance habitation, c’est qu’elle ne concerne que les parties communes de la copropriété. Couloirs, escaliers, portes d’entrée, ascenseur, hall, façade, espaces verts, etc. En fait, elle couvre tout ce qui n’est pas votre propriété ou un autre logement. Après tout, c’est le rôle de l’assurance locataire et de la vôtre.

Pour résumer, l’assurance habitation bailleur à Orléans n’est pas une obligation absolue. Concernant votre locataire, il doit souscrire la sienne. Et si vous louez en copropriété, le syndic doit aussi faire sa part, pour assurer les parties communes de l’immeuble. Vous en savez maintenant assez en la matière pour commencer le processus de location de votre logement.

Article écrit par:

Responsable du Groupe le Cèdre immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer