Tout sur l'immobilier à Orléans et alentours
annonce immobilière à Orléans
Acheter un bien

Apprenez à déchiffrer le contenu des annonces immobilières

Il est temps d’acheter un logement. Pour commencer, vous devez faire le tour des annonces immobilières, et sélectionner des logements susceptibles de vous plaire. Mais attention : ce serait dommage de faire des dizaines de kilomètres pour aller visiter un bien, et vous rendre compte sur place que ce n’est pas ce que vous imaginiez. L’annonce parlait d’un logement « atypique », mais il n’a pas le charme attendu ! Ou alors, c’était une « cuisine aménagée », et pourtant, il n’y a presque aucun équipement ! C’est pour éviter ce genre de déroute que vous devez apprendre à décoder une annonce immobilière à Orléans. Voici comment.

Quand l’annonce immobilière à Orléans évoque le logement

Quand elle évoque le logement, une annonce immobilière à Orléans peut employer bien des expressions. Mais ces expressions peuvent être piégeuses, voire à double sens. Voici celles que vous êtes le plus susceptible de rencontrer :

  • « En bon état » : pas d’inquiétude, achetez de suite. Tout est propre et fonctionnel. Mais ça rend le bien plus cher.
  • « Logement atypique » : aïe. Attention, le mot atypique peut tout vouloir dire. Le logement peut être spacieux et avoir son caractère (un loft, un local commercial transformé, etc.). Mais il peut être également trop singulier et mal pensé. Prudence également avec les termes « rare » et « unique ».
  • « Belles prestations » ou « prestations de qualité » : réseau électrique, installations sanitaires, électroménager, etc. Tout est neuf et haut de gamme. Ça peut aussi vouloir dire que vous ferez des économies d’énergie.
  • « Avec du potentiel » : en général, le potentiel n’est révélé qu’après quelques arrangements (travaux, rénovations, etc.). Vous achèterez moins cher, mais il faudra prévoir d’autres dépenses après.
  • « Travaux à prévoir » : c’est la même chose, mais sans fard. On avoue frontalement que le bien a besoin de travaux. Demandez des informations au propriétaire pour en connaître l’étendue.
  • « Travaux prévus » dans le cas d’un appartement : des travaux sont à faire, mais ils n’ont pas encore été votés par le syndic de copropriété. Et quand ça arrivera, il faudra participer à leur financement.
  • « Cuisine équipée » et « cuisine aménagée » : il y a une nuance cruciale. La cuisine équipée dispose de l’électroménager requis pour cuire et conserver la nourriture. La cuisine aménagée n’est censée avoir que le mobilier pour accueillir l’électroménager.
  • « Idéal pour une première acquisition » : pour les petits budgets ou un premier achat, c’est parfait, car le prix est petit. Par contre, généralement, ce n’est pas un logement prévu pour y vivre longtemps. Il peut être petit ou sujet à des nuisances.

annonce immobilière à Orléans

Quand l’annonce évoque le quartier

Parfois, une annonce immobilière à Orléans se focalise davantage sur le quartier plutôt que sur le logement. Il y a toujours une raison à cela. Vous pouvez tomber sur les expressions suivantes :

  • « Quartier recherché » : « Et le logement, alors ? » Si l’annonce immobilière à Orléans parle surtout du quartier, alors le bien n’est peut-être pas si nickel que cela. À moins que ce ne soient les prestations qui fassent défaut.
  • « Avec du charme » : le quartier est charmant ou agréable, peut-être aussi l’immeuble pour un appartement. Par contre, il y a des chances que le bien soit petit (studio, F1, F2).
  • « Quartier résidentiel », « quartier calme », « quartier tranquille » : cela se réfère souvent à un logement situé en grande banlieue. Il est certainement tranquille, agréable et sûr. Mais il est plus éloigné des commodités.
  • « Quartier vivant » : les commodités à proximités sont sûrement nombreuses. (commerces, transports en commun, etc.). Mais « vivant » peut vouloir dire « agité », donc soumis à plus de nuisances (des bruits, peut-être des odeurs, etc.).
  • « Quartier en devenir » ou « quartier en expansion » : des constructions ou des aménagements surviendront dans le futur. Ou alors, il est mal famé ou délabré, et la ville a promis de le réhabiliter un jour ou l’autre… sans garantie. Renseignez-vous.

Vous savez déchiffrer une annonce immobilière à Orléans.

Article écrit par:

Avatar

Responsable du Groupe le Cèdre immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer